Fr/Nouveau sur flightgear

From FlightGear wiki
Jump to: navigation, search

Certaines parties de cet article n'ont pas été mises à jour depuis 2008

Pour commencer

Configuration matérielle

Pour que FlightGear tourne de façon fluide, il vous faut une carte graphique supportant au moins OpenGL 2.0(flightgear version 2.8 et supérieur) . La plupart des ordinateurs modernes supportent OpenGL, mais si vous avez des problèmes avec un taux d'image par seconde trop bas, allez voir Prérequis matériel pour plus d'informations.

Obtenir FlightGear

Vous pouvez télécharger la dernière version ou les derniers ajouts disponibles ici. Vous pouvez y récupérer les derniers binaires appropriés à votre système d'exploitation. Si vous vous sentez capables, vous pouvez opter pour la version Git, vous pourrez alors voler avec la version de développement de FlightGear. La version git comporte un bon nombre de fonctions qui ne sont pas encore disponibles dans la version stable et les toutes dernières versions de certains avions exigent ces fonctions, mais cette version peut être instable et elle est complexe à installer pour un novice.

Installer sur Windows

Après installation, une page apparaît dans laquelle vous devez définir des emplacements de fichiers.

Tout d'abord, vous devez définir où se trouve l'exécutable de FlightGear. Utilisez le bouton de recherche pour trouver la position de l'exécutable fgfs.exe.( Par défaut, il se trouve dans C:\Program Files\FlightGear\bin\win32\fgfs.exe.

Dans la seconde ligne, on vous demande de renseigner le dossier par défaut d'installation des données de FlightGear (FlightGear Root). Là encore, utilisez la zone de recherche pour trouver le dossier data/ ou entrez directement le chemin vers ce dossier (Par défaut, il se trouve ici : C:\Program Files\FlightGear\data). De même, vous pouvez entrer le dossier Scenery/.

Une fois que vous avez défini ces paramètres par défaut, continuer l'installation comme expliqué ci-dessous

Installer sur Mac OS X

L'installation FlightGear sur Mac OS X est très simple. Faites juste un glisser-déposer de l'icone de FlightGear dans le dossier /Applications. C'est tout. La première fois que vous lancez FlightGear, son icone dans le Dock rebondit plusieurs secondes pendant le chargement. Quand le lanceur GUI apparaît, sélectionnez l'aéroport et l'avion en cliquant sur le bouton Gear (petite roue dentée) à droite des noms. Presser sur le bouton "Lancer Flight" , le simulateur démarre. Vous pouvez configurer plus d'options en vous servant du Lanceur GUI. Voir http://macflightgear.sourceforge.net/home/documents/users-guide/ pour plus de détails.

Si vous voulez lancer Fg en vous servant de la ligne de commande, envoyez /Applications/Utilities/Terminal.app et tapez la commande suivante:

cd /Applications/FlightGear.app/Contents/Resources
./fgfs --options..... 

Les $FG_ROOT et $FG_SCENERY ne sont pas installés sur Mac OS X. Si vous voulez spécifier ces variables vous-même avec la ligne de commande, entrez:

FG_ROOT=/Applications/FlightGear.app/Contents/Resources/data
FG_SCENERY=$FG_ROOT/Scenery

Après lancement du GUI, vou aurez l'alias de $FG_ROOT à $HOME/Documents/Flightgear/<version> ainsi vous pourrez naviguer dans le dossier à partir du Finder.

Installer sur Ubuntu/Debian

FlightGear peut être installé directement à partir du gestionnaire de paquets Synaptic. Ouvrez le gestionnaire de paquets Synaptic (Système -> Administration -> Gestionnaire de paquets Synaptic, cherchez FlightGear et suivez les instructions.

Attention via synaptic vous n'aurez pas forcément la dernière version de FlightGear (généralement les versions présentes sont inférieures à la v2.6). je vous conseille fortement de compiler vous même Fg ou bien d'utiliser les paquets pré-compilés, disponibles par exemple sur GetDeb.

Configurer OpenGL

FlightGear fonctionnera mieux avec les pilotes OpenGL récents. Si vous rencontrez des difficultés à faire fonctionner FlightGear de manière performante, consultez l'article Graphics drivers configuration pour plus d'informations.

Télécharger des scènes

Afin de limiter la taille globale du logiciel, une quantité limitées de scènes (scenery) est installée par défaut avec FlightGear. La zone par défaut est située autour de l'aéroport de KSFO.

Dans FlightGear, les scènes sont divisées en deux types de données : les objets (Objects) et le terrain (Terrain). Les objets correspondent aux bâtiments, aux ponts et aux pylônes radioélectriques par exemple, qui représentent des structures 3D. Le terrain correspond au contour, à l'élévation et au type de sol que vous survolez.

Toutes les données concernant les objets sont positionnées dans un répertoire "Objects" et toutes les données liées au terrain dans un répertoire "Terrain". L'emplacement des scènes et des sous-répertoires associés peuvent dépendre de votre configuration.

Pour télécharger les objets et le terrain pour FlightGear, rendez-vous sur la pagedes Téléchargements. Sur cette page, suivez le lien pour télécharger les scènes à partir de la carte. Choisissez la partie de la carte où vous souhaitez voler. Une fois le paquet téléchargé, décompressez-le dans le répertoire des scènes de FlightGear.

Les paquetages de scènes disponibles à partir du site Internet de FlightGear contiennent à la fois les objets et le terrain pour la position concernée.

Vous pouvez obtenir des objets complémentaires ou plus récents dès qu'ils deviennent disponibles dans la base de données des objets FlightGear. Cependant, ils sont également diffusés en temps réel via Terrasync, que nous vous recommandons d'utiliser.

Pour des informations complémentaires, consultez les articles Installing Scenery et Downloading New Flightgear Scenery for Windows XP.

Télécharger des avions

Pour télécharger individuellement des avions ou hélicoptères complémentaires pour FlightGear, rendez-vous sur le site principal de FlightGear et naviguez ensuite jusqu'à la page de téléchargements, puis sur le lien Téléchargements avions 2.0.

Une fois que les paquetages d'avions ont été téléchargés, décompressez-les et extrayez les fichiers sur votre ordinateur. Vous pouvez les décompresser dans un répertoire temporaire et ensuite les déplacer, ou bien les extraire directement dans le répertoire Aircraft de FlightGear, généralement situé à l'emplacement $FG_ROOT/data/Aircraft.

Reportez-vous également à l'article Installing Aircraft pour plus d'informations.

Démarrer FlightGear

Si beaucoup d'utilisateurs choisissent de lancer FlightGear à partir de la ligne de commande ("console" ou "shell" pour les amateurs d'Unix), des interfaces graphiques de lancement alternatives existent comme Fgrun (FlightGear Launch Control).

Pour démarrer FlightGear, tapez dans une fenêtre en ligne de commande :

fgfs

et appuyez sur Entrée. Ceci démarrera FlightGear.

Si FlightGear ne se lance pas correctement, cela est probablement dû au fait que l'exécutable FlightGear binary n'est pas dans votre path. Si vous connaissez Unix, vous pouvez ajouter l'emplacement de votre fichier exécutable à votre path et recommencer. Autrement, vous pouvez rechercher l'emplacement du binaire 'fgfs' et entrer un chemin absolu pour l'exécuter, comme :

/usr/games/fgfs

L'emplacement dépend de votre système et des choix que vous avez effectué lors de la compilation et/ou de l'installation.

Il est important de comprendre que, lorsque vous n'utilisez pas d'interface graphique pour lancer FlightGear, votre interaction s'effectuera entièrement à partir de la ligne de commande. Pour lister les avions disponibles, vous préciserez une option en ligne de commande. Pour spécifier un avion, un aéroport, un serveur réseau, etc... vous ajouterez une option à la ligne de commande au lancement de FlightGear. Veuillez consulter la liste des Command Line Parameters . Les paramètres sont également utiles pour ceux qui lancent FlightGear à partir de l'interface graphique FlightGear Launch Control , car ils vous permettent de spécifier des paramètres complémentaires. Si vous utilisez FlightGear 1.0.0, cette liste vous sera utile : FlightGear 1.0 aircraft names for command line.

Lister les avions disponibles

A partir de la ligne de commande :

fgfs --show-aircraft

retourne une liste des avions installés et donc disponibles.

Choisir un avion

A partir de la ligne de commande :

fgfs --aircraft=foo

où foo est le nom du répertoire où se trouvent les fichiers de l'avion. Voir également Command Line Parameters.

Voler en multijoueur via Internet

1rightarrow.png See Howto: Multiplayer for the main article about this subject.

Utiliser le clavier et la souris

Les utilisateurs avec un accès limité à un joystick ou à d'autres systèmes de contrôle utilisent parfois le clavier ou la souris pour contrôler leur aéronef. L'utilisation du clavier pour voler peut s'avérer difficile et la souris est alors recommandée. D'autres ajustements peuvent être effectués avec le clavier.

Pour obtenir de l'aide avec les commandes clavier, FlightGear fonctionnant, allez dans le menu menu Help, regardez dans le paragraphe Basic Keys (pour les commandes relatives au simulateur) et les touches communes pour le pilotage des avions (commandes universelles pour tous les avions) et Aircraft Help pour les commandes clés pour votre aéronef.

Pour utiliser la souris pour piloter l'avion, cliquez-droit une fois directement dans le cockpit et bougez la souris pour piloter l'avion. Faites un nouveau clic-droit pour naviguer autour de l'avion. Cliquez-droit une nouvelle fois pour revenir à la situation normale.

La première fois dans le cockpit

Se retrouver dans le cockpit peut être déroutant la première fois.

Qu'est-ce que le cockpit virtuel ? Tous les aéronefs FlightGear ne sont pas livrés avec un intérieur, y compris un cockpit viruel. (FlightGear étant utilisé dans divers projets de recherche, certains avions peuvent également n'avoir aucun modèle externe, même si cela est de plus en plus rare. Rappelez-vous : FlightGear est très souple.) Un panneau 2D peut s'afficher par-dessus le cockpit 3D s'il existe. Vous pouvez le désactiver en utilisant le menue "Vue". Autrement, vous devriez être à présent assis dans le cockpit virtuel quand FlightGear démarre, tant que la vue Cockpit est sélectionnée.

Vous pouvez trouver difficile de lire certains indicateurs, jauges ou affichages sur le panneau d'instruments. Utilisez les touches de zoom pour zoomer sur un instrument. Les touches 'x' et Shift-X permettent de contrôler le zoom vu de l'oeil du pilote dans la vue du Cockit. L'utilisation du bouton de vue du joystick (souvent appelé 'hat') ou d'un autre contrôleur assigné à cette fonction peut permettre de déplacer le point de visée de l'oeil vers l'instrument que vous visez. Ensuite, vous n'avez plus qu'à viser.

Autre méthode : cliquez-droit à la souris jusqu'à obtenir un curseur ressemblant à deux flèches comme ceci : <=>. Vous pouvez à présent zoomer la vue dans votre cockpit en utilisant les touches 'x' et 'Shift-X' pour zoomer et dézoomer.

Note : certaines fonctions, comme le démarrage ou la gestion des magnétos peuvent s'avérer difficiles à utiliser ou manquer de points de contrôles pour les gérer avec votre souris, tout spécialement pour les avions en cours de développement. Dans ce cas, recherchez les contrôles équivalents sur un panneau 2D ou utilisez le clavier. Les contrôles clavier fonctionnent toujours en utilisant les contrôles précisés dans le menu Help (sauf s'ils ont été modifiés dans l'avion en question). Aller dans le menu Help, puis cliquez sur l'item Basic Keys ou Common Aircraft Keys.

Un des premiers pas que je réalise lorsque je rentre dans un avion que je connais pas est d'appuyer sur Ctrl-C pour surligner toutes les zones cliquables sur le panneau d'instruments du cockpit 3D. Cela permet de localiser aisément où placer votre souris pour effectuer un contrôle sur un instrument ou des boutons.

La plupart des aéronefs disposent d'un menu d'aide spécifique à l'aéronef et question dans le menu Aircraft Help (allez dans le menu, puis Aircraft Help).

Réussir son premier vol

Une des questions les plus fréquentes que les pilotes novices posent à propos de n'importe quel simulateur de vol, et surtout FlightGear, est "pourquoi est-ce que mon avion à tendance à tourner vers la gauche tout le temps ?". Bien que cela puisse être dû à des rafales de vent traversier à la piste, il y a plus de chances que cela provienne du réalisme accru présent dans FlightGear. Dans certains simulateurs de vol, des paramètres de réalisme sont désactivés par défaut pour rendre l'avion plus facile à piloter. Cela réduit notamment les effets comme le couple du moteur et le facteur p, qui peut être la cause de cette tendance à tourner vers la gauche (pour mieux connaître ces effets, vous pouvez lire l'article Understanding Propeller Torque and P-Factor).

Malgré des arguments marketing du contraire, certains simulateurs sont conçus pour un marché du pilote "joueur" classique, et sont fournis avec leurs fonctions de réalisme amoindries par défaut, alors que FlightGear propose l'inverse.

FlightGear offre beaucoup de réalisme, qui peut être déroutant pour les pilotes effectuant leurs premiers vols.

  • "Le syndrôme du virage à gauche " pour les raisons mentionnées précédemment.
  • Compass Turning Error: Un compas, lorsqu'il est soumis à des forces d'un vol, tend à tourner dans la direction opposée pendant une brève période avant un réglage du cap correct. Ce n'est pas une défaillance.
  • Le variomètre est également sujet à l'erreur.
  • L'horizon artificiel est entraîné par un gyroscope (C'est pourquoi il est quelques fois appelé Gyroscope directionnel), qui est soumis à un phénomène appelé dérive du gyroscope. Pour un certain nombre de raisons, le gyroscope va dériver de son cap actuel et doit être périodiquement (environ toutes les 15 minutes) calibré pour se recaler avec le cap du compas magnétique.

De nombreuses forces extérieures agissent sur un aéronef en vol aussi bien que sur les instruments et systèmes utilisés pour le contrôle et la navigation, et peuvent être contre-intuitives. Les pilotes doivent apprendre à reconnaître ces phénom-nes et compenser leurs effets. FlightGear modélise des erreurs d'instruments qui ont lieu dans le monde réel.

Voler en utilisant l'aide électronique et le pilote automatique

Pour que ce soit clair pour les nouveaux utilisateurs: certains avions nécessitent que vous utilisiez le pilote automatique disponible à partir du menu "Autopilot", qui est le pilote automatique historique de FlightGear. C'est donc un pilote automatique générique et, ainsi, de nombreux aéronefs sont proposés avec leur propre pilote automatique spécifique, fréquemment conçu à partir du véritable modèle rencontré dans ces aéronefs. Pour les aéronefs proposant leur propre pilote automatique dans le cockpit, vous devez utiliser les contrôles de l'autopilote disponibles dans le cockpit virtuel. Ceci signifie qu'il faut cliquer sur les panneaux d'instruments dans le cockpit virtuel. De manière générale, le menu Pilote Automatique (Autopilot) sera grisé et indisponible lorsque l'aéronef est proposé avec son propre pilote automatique.

FlightGear, à partir de la version 0.9.9, est proposé avec un pilote automatique intégré. Le dialogue du pilote automatique disponile à partir de la barre de menu FlightGear dans la fenêtre principale FlightGear _ne fonctionne pas avec tout les aéronefs_. Il ne fonctionne qu'avec les aéronefs qui a) ne proposent pas leur propre pilote automatique, ou b) les aéronefs qui utilisent le pilote automatique par défaut. Quand les aéronefs ne proposent pas de pilote automatique, le pilote par défaut est utilisé.

Pour les aéronefs qui proposent leur propre pilote automatique, vous devez utiliser les contrôles du pilote automatique dans le cockpit 2D ou virtuel. Le Cessna est proposé avec un pilote automatique KAP140 dans sont cockpit virtuel. Vous _ne pouvez pas_ utiliser l'interface de pilote automatique par défaut avec cet aéronef. Il n'a aucun effet. Vous devez utiliser le pilote automatique présent dans le cockpit.

Pour obtenir plus d'aide sur la navigation, voyez Understanding Navigation

Navigation et aéroports

Quand vous démarrez FlightGear la première fois, que ce soit à partir de la ligne de commande ou via l'interface graphique, vous pouvez vous demander comment déterminer quels sont les aéroports disponibles. Fgrun affiche une liste des aéroports, mais vous ne verrez pas tous les détails comme les fréquences ILS ou les fréquences "Tour". Vous ne trouverez pas une carte affichant les VOR et leurs fréquences. Si en plus vous ne disposez pas d'une carte aéronautique pour la zone dans laquelle vous souhaitez évoluer, que pouvez-vous faire ?

Google Maps et la carte multijoueurs FlightGear en ligne sont toutes deux de bonnes sources d'information de même que l'organisateur de vols communautaire de FlightGear.

Obtenir de l'aide

Chat

Une des manières les plus rapides pour obtenir de l'aide avec FlightGear est de rejoindre le canal IRC : FlightGear IRC channel (anglais) ou le serveur Jabber (français).

Liste de diffusion

La documentation de FlightGear est encore assez rudimentaire et surtout en changement permanent au fur et à mesure du développement de nouvelles fonctions. Ceci fait que le chat est bien souvent le meilleur endroit pour obtenir des réponses aux problèmes que vous pouvez rencontrer pour faire fonctionner FlightGear.

Documents

Les différentes possibilités pour permettre aux utilisateurs d'obtenir de l'aide avec FlightGear sont:

Pour en savoir plus

Cette page a été conçue pour donner à l'utilisateur les informations essentielles qu'il doit connaître lorsqu'il utilise FlightGear pour la première fois.

Vous en savez maintenant suffisamment pour débuter avec FlightGear. Pour en savoir plus, vous pourriez souhaiter consulter la page principale de ce wiki et lire les sections plus détaillées (Getting Started, Using FlightGear) ou étudier les Flying Resources pour en apprendre plus sur les instruments de vol et sur la manière de naviguer et voler avec votre aéronef.

Egalement, ceux d'entre vous qui utilisent la version Git de FlightGear peuvent choisir de mettre à jour les fichiers de leur avions à travers le système Git.

Les points suivants récapitulent certaines des difficultés rencontrées par les nouveaux utilisateurs de FlightGear. Des aides et des réponses plus complètes peuvent être trouvées ici : Troubleshooting Problems ainsi que dans la FAQ.

Je ne veux pas compiler FlightGear, que dois-je faire?

Notre site web propose des binaires précompilés qui peuvent être téléchargés et installés sur un certain nombre de systèmes. Les plateformes actuelles sont Windows, Linux, Solaris, SGI, Mac OSX et FreeBSD. Cette variété est offerte pour rendre l'installation plus pratique, cependant, leur disponibilité effective peut varier.

Note : FlightGear est hautement configurable à travers des fichiers XML éditables. Vous êtes libres, et encouragé, à réaliser des améliorations des modèles de vol des aéronefs ainsi que sur toute fonctionnalité que vous souhaiteriez modifier pour votre satisfaction personnelle ou pour distribuer avec d'autres utilisateurs de FlightGear. Le modèle de vol n'est pas défini dans un fichier binaire. Il est facile de le modifier (si vous avez les connaissances suffisantes). Bien que l'instalaltion soit binaire, la plupart du système FlightGear est ouvert à la configuration à partir de fichiers XML et du NASAL scripting.

Est-ce qu'il y a un manuel imprimable ?

Vous êtes invité à lire le manuel ("The Manual") en ligne à cette adresse ou à le télécharger comme fichier PDF pour le visualiser avec Acrobat Reader ou l'imprimer.

Le manuel ("The Manual") n'est pas toujours à jour avec les derniers développements, mais constitue un bon début pour les débutants.

Voulez-vous nous aider ?

1rightarrow.png See Volunteer for the main article about this subject.

Tester

  • Compiler le dernier code GIT ou télécharger les instantanés (link)
  • Remplir des rapports d'anomalie

Débugger & profiler

  • Utiliser FlightGear via valgrind afin de localiser des fuites mémoire.

Aider facilement la communauté

  • Aider les nouveaux utilisateurs à télécharger, compiler, installer et utiliser FlightGear (http://forum.flightgear.org ou sur IRC)
  • Donner des idées et des suggestions, voir : Feature Requests / Proposals / Ideas
  • Aider à nettoyer/traduire/mettre à jour ce wiki et la documentation
  • Aider à fournir du nouveau contenu pour les pages manquantes du wiki

Développement

  • Ecrire de la documentation ! Chacun est bienvenu à contribuer au manuel ("The Manual"); avoir au moins un petit peu d'expérience avec LaTeX rends la tâche plus simple. Veuillez contacter les auteur du manuel si vous voulez ajouter des corrections ou des chapitres entiers. Vous pouvez également simplement utiliser ce weiki pour contribuer à des corrections, des modifications ou à de l'ajout de nouveau contenu.
  • Codage C/C++ :
    • fournir des portions de code nettoyées (c'est-à-dire contribuer au processus de migration vers une approche de gestion de mémoire basée sur des pointeurs intelligents en utilisant SGSharedPtr)
    • fournir des corrections de Bugs
    • fournir des fonctionnalités améliorées : Feature Requests / Proposals / Ideas
    • fournir de nouvelles fonctionnalités
    • s'investir dans l'un ou l'autre des projets affiliés à FlightGear
  • Développement des aéronefs (modélisation 3D, textures, modèles de vol (FDM), scripts)
  • Développement des scènes