Fr/Changelog 2.10

From FlightGear wiki
Jump to: navigation, search

Liste des changements de FlightGear 2.10

L'équipe de développement de FlightGear est heureuse de vous annoncer la sortie de la version 2.10 de FlightGear, le simulateur de vol libre et gratuit. Cette nouvelle version comprend de nouvelles fonctionnalités passionnantes, des améliorations et des corrections d'anomalies. Les principales améliorations de cette version comprennent une plus grande facilité d'utilisation, un meilleur rendu du terrain et un système de rendu 2D complètement exploitable à partir de scripts.

Créé en 1997, FlightGear est développé par un groupe mondial de volontaires, qui se rejoignent autour d'une même ambition : celle de créer le simulateur de vol le plus réaliste possible, gratuit et libre d'utilisation, de modification et de distribution. FlightGear est utilisé dans le monde entier par des amateurs de simulation de vol, par la recherche universitaire et lors d'expositions interactives dans les musées.

FlightGear propose plus de 400 aéronefs, une base de données des scènes mondiale, un environnement multijoueurs, une modélisation détaillée du ciel, un système de modélisation des aéronefs ouvert et flexible, des options de réseau variées, une prise en charge des configurations multi-écrans, un langage de script puissant et une architecture ouverte. Mieux encore, étant libre, le simulateur appartient à la communauté et chacun est encouragé à contribuer.

Téléchargez FlightGear v2.10 gratuitement à l'adresse FlightGear.org

FlightGear - Volez librement !

Principales avancées dans cette version

Modularité avancée

Les améliorations de l'architecture introduits dans cette version signifient que les sous-systèmes comme le gestionnaire de trafic peuvent être arrêtés et redémarrés dynamiquement au sein d'une session de simulation. Dans les version futures, il est attendu que de plus en plus de sous-systèmes prendront en charge cette fonction, rendant FG plus évolutif et flexible pour des simulateurs distribués entre plusieurs machines.

Diffusion de la lumière atmosphérique

Au-dessus des Alpes en F-14b au crépuscule

La diffusion de la lumière atmosphérique (Atmospheric light scattering) est un cadre de rendu alternatif, mettant en oeuvre un brouillard dépendant de l'environnement exceptionnellement réaliste et des calculs d'illumination pour les nuages et le terrain. La simulation inclue les modèles d'illumination suivants :

  • Rayleigh, Mie et diffusion multiple et diffuse de la lumière dans l'atmosphère, sur la brume et les nuages, pour une illumination atmosphérique plus réaliste.
  • Simulation de la brume de sol volumétrique, qui varie en épaisseur horizontalement et verticalement..
  • Courbes de lumière diffuse et ambiante réaliste pour les conditions de l'aube et du crépuscule, rendant les vols crépusculaires plus réalistes.
  • Amélioration du vol VFR de nuit grâce à un modèle d'illumination lié à la lumière de la Lune.

Utilisé en combinaison avec la météo avancée, il fonctionne comme une simulation intégrée de l'environnement, au sein de laquelle les éléments individuels s'influencent mutuellement. Par exemple :

  • les nuages et les vents sont influencés par la distribution de l'élévation du terrain
  • les vents prédominants, les courbures du terrain et la stabilité des couches basses de l'atmosphère déterminent la forme des nuages visibles
  • les couches nuageuses et la brume influencent la couleur et l'intensité des réflexions de la lumière
  • les vents influencent les motifs des vagues sur l'eau
  • la lumière au lever et au coucher du soleil dépendent de l'altitude et de la position, permettant l'apparition de phénomènes comme le reflet des Alpes ou des nuages fortement illuminés à haute altitude alors que le sol est sombre.

Pour les cartes graphiques les plus puissantes, le cadre de rendu comprend une texturation procédurale du terrain, ce qui apporte les fonctionnalités suivantes :

  • Texturation du terrain dépendant de la pente du terrain, de manière à ce que les scènes donnent un meilleur rendu, avec moins d'artefacts liées au tuilage.
  • Effets haute-résolution pour les textures en vue près du sol avec une résolution offrant jusqu'à 10 cm de détail et un effet de bosses pour les vols à basse altitude et une meilleure résolution de la profondeur.
  • Les effets dus à l'environnement, comme l'humidité du terrain (y compris les flaques), la présence de poussières, de mousses et et neige. Le tout ajustable par l'utilisateur et respectant la pente du terrain lorsque cela est nécessaire.

Performances améliorées, occupation réduite de la mémoire

Le temps de démarrage et l'occupation de la mémoire ont été réduits grâce à l'implémentation d'un cache des données de navigation. Des réductions complémentaires de la mémoires ont été obtenues par une amélioration des bâtiments aléatoires. Le nombre d'images par secondes a été amélioré lors de l'utilisation des nuages 3D, particulièrement dans des conditions couvertes.

Facilité d'utilisation

Interface de configuration du joystick

Améliorer la facilité d'utilisation de FlightGear a été au centre des intérêts de plusieurs développeurs pour cette version. Les changements incluent :

  • Un nouvel outil permettant la configuration du joystick directement depuis le simulateur, facilitant la configuration des joysticks pour les nouveaux utilisateurs comme ils le souhaitent et leur permettant de voler rapidement !
  • La console Nasal a été améliorée pour permettre le copier/coller et faciliter le développement des scripts Nasal.
  • La boîte de dialogue « A propos de » inclue dorénavant des informations système complémentaires, et la possibilité de copier l'information vers le bloc notes, facilitant et accélérant le diagnostic à distance des problèmes des utilisateurs.
  • L'option de choix des aéroports affiche dorénavant une vue en hauteur de l'aéroport choisi. Ainsi, les utilisateurs peuvent prévisualiser leur futur emplacement, et cela facilite le choix de la bonne piste ou de la bonne position de parking.
  • Les check-lists ont été introduites pour un certain nombre d'aéronefs.
  • Un navigateur de documentation inclus dans le simulateur est dorénavant inclus, de manière à ce que les utilisateurs puissent visualiser de manière plus simple toute la documentation disponible dans le paquetage de base.
  • Les interfaces utilisateur de configuration de la météo on été fusionnées et rationalisées en une seule interface météo, facilitant le choix d'un vol VFR par beau temps, ou une approche CAT III plus compliquée.
  • Le suivi du vol peut dorénavant être affiché dans la carte présente dans le simulateur.
  • Il est maintenant possible de sauvegarder les rejeux du vol dans un enregistreur de vol, l'éditer de manière externe pour ajouter un commentaire, et le rejouer comme un tutoriel, avec la possibilité pour l'utilisateur d'en prendre le contrôle à n'importe quelle phase.
  • Le dialogue de configuration multijoueurs inclue dorénavant une liste générée dynamiquement de serveur multijoueurs actifs, facilitant l'accès à l'environnement multijoueurs mondial de FlightGear.

Internationalisation

FlightGear continue à profiter de contributions de par le monde.

  • Le manuel FlightGear est dorénavant inclus en anglais et en français.
  • Les messages système au démarrage sont disponibles en huit langues, tout comme les menus de premier niveau du simulateur.

Planification des vols et gestionnaires de routes

  • Le gestionnaire de routes a dorénavant une meilleure prise en charge des procédures Navigraph.
  • Les procédures SIDs et STARs générées automatiquement sont disponibles pour les aéroports pour lesquels les véritables procédures ne sont pas disponibles. Cela génère des approches directes plausibles et des points de cheminements réalistes basés sur la route d'approche.
  • La fonction d'extension Nasal « Plan de vol » a été améliorée, permettant la récupération d'une représentation du plan de vol stocké dans le gestionnaire de routes. Il est maintenant possible d'afficher directement une image SVG pour chaque point de cheminement et de les connecter en utilisant des chemins OpenVG.

Système Canvas

Dialogue de sélection de l'aéroport, en utilisant Canvas pour rendre le diagramme de l'aéroport

Le système « Canvas » est le système de rendu 2D complètement scriptable de FlightGear, ce qui permet aux utilisateurs de créer facilement de nouveaux instruments, des collimateurs tête-haute et même des fenêtre de dialogue et des interfaces personnalisées en utilisant le langage intégré de FlightGear, le Nasal (qui ressemble beaucoup au JavaScript). Canvas peut également être utilisé pour la création d'affichages de cockpits « tout écran » comme les afficheurs de navigation et les autres MFD. Aucune de ces actions ne nécessite de reconstruire FlightGear à partir du code source ou d'écrire du code C++.

Les améliorations de Canvas dans cette version comprennent :

  • une mise à jour du rendu mis à jour pour améliorer la performance dans des situations où une texture n'a pas besoin d'être redessinée ;
  • la création de fenêtres d'interface, qui comprend des menus « popup » et des barres de menus ;
  • fonction copier/coller native via deux fonctions d'extension Nasal ;
  • des canevas intégrés, où un canevas peut comprendre des images créées par d'autres textures de canevas ;
  • empilement de fenêtres ;
  • images raster (les images vectorisées étaient déjà prises en charge)
  • une gestion des événements d'interface graphique améliorée en utilisant osgGA
  • un nouveau système de gestion des événements basée sur DOM

Rembrandt

Le style vieux film de Rembrandt
  • Le système de rendu Rembrandt a été étendu avec plusieurs filtres de post-traitement :
    • une vision de nuit comprenant un grainage d'amplification et un champ de vision restreint
    • un effet cinéma comprenant :
      • le vignettage
      • le décalage de couleurs, le sépia étant la valeur par défaut
      • la distorsion radiale (distorsion en « pelote à épingles » et « tonneau », avec compensation d'échelle)
      • L'aberration chromatique latérale (purple fringing)
      • Simulation de film ancien
  • Des aéronefs additionnels ont été mis à jour pour prendre en charge les effets Rembrandt.

Améliorations liées au système d'intelligence artificielle

  • Les décollages et atterrissages des aéronefs IA sont maintenant plus réalistes.
  • Les ravitailleurs peuvent maintenant être localisés en utilisant le marqueur de cible du collimateur tête haute.

Textures régionales

En se basant sur le travail réalisé en 2.8.0, les zones suivantes ont maintenant des ensembles de textures particularisées aux régions pour un terrain plus réaliste.

  • Caraïbes
  • Europe occidentale
  • Islande
  • Amérique du sud tropicale

Mise en avant d'aéronefs nouveaux ou améliorés

  • Le Boeing 777 a un cockpit amélioré, comprenant un PFD et un affichage de navigation.
  • Le Dassault Mirage 2000-5 a reçu diverses améliorations au niveau des instruments, du HUD et de l'armement.
  • Le Douglas A-4F Skyhawk a vu son FDM et son cockpit amélioré, comprenant un ordinateur de navigation et de suivi de terrain.
  • Le Hawker Hurricane a un cockpit et un FDM amélioré.
  • Le Mudry Cap 10B, un grand classique français d'acrobatie aérienne à deux sièges a été ajouté par l'équipe PAF.

Autres

  • De nouveaux joysticks et des pédaliers sont prises en charge par défaut.

Correction d'anomalies