Fr/FlightGear

From FlightGear wiki
Jump to: navigation, search
FlightGear Flight Simulator
FlightGear Flight Simulator logo
Le cockpit du Boeing 777-200ER
Le cockpit du Boeing 777-200ER
Developed by FlightGear Developers & Contributors
Initial release July 17, 1997
Latest release 2017.2.1 (22 mai 2017)
Written in C++
OS 32-bit Windows, Linux, Mac OS X, FreeBSD, Solaris or IRIX
Platform Cross-platform
Development status Active (1996-)
Type Flight simulator
License GNU General Public License
Website
NASA OV-10 in FlightGear 1.0

FlightGear ( Souvent nommé Flightgear ou FGFS) est un simulateur de vol sophistiqué, libre, et créé par des volontaires. FlightGear est distribué sous les termes de la GNU General Public License. Le logiciel est principalement codé en C++.

Des versions de plus en plus détaillées et réalistes sont distribuées depuis le début du projet, en 1996, et dorénavant tous les six mois.

La dernière version en date est disponible à l'adresse flightgear.org/download/, fonctionnelle sur nombre de systèmes d'exploitation dont Microsoft Windows, Mac OS X, Linux, IRIX, et Solaris.

Histoire

1rightarrow.png See FlightGear History for the main article about this subject.

Le développement de flightgear commença par un échange sur internet en 1996, contenant un code inédit de graphiques 3D. Le développement d'une version basée sur OpenGL fut menée par Curtis Olson dès 1997. Nombre de volontaires ont contribués au projet, depuis.

FlightGear associe d'autres ressources libres, comme plusieurs modèles de vol dont JSBsim, ainsi que certaines données de paysages, concues par la NASA et disponibles gratuitement. les premières librairies fontionnelles utilisant l'Opengl pour la 3D furent réalisées en 1997. Un développement fulgurant et professionnel de nouvelles versions pendant plusieurs années fut à l'origine de la sophistication du logiciel. Depuis 2001, L'équipe Flightgear sort de nouvelles versions "beta" régulièrement, et dès 2005, la qualité du software conduit à des critiques plus appliquées, et plus sérieuses, accompagnée par une popularité grandissante. L'année 2007 marque une symbolique sortie du développement secondaire avec la distribution de la version 1.0.0 , 10 ans après la première version en 1997.

3D Cockpit panel for A-10 in version 1.0.0 in 2008

En 2008, la version 1.9.0 de FlightGear introduit un majeur changement de PLIB à OSG, qui causa temporairement la perte de fonctionalités comme les nuages 3D ou les ombres, tandis que les nouvelles, comme les particules, impacte sur le degré de réalisme de la simulation.

Software

Le moteur de simulation dans FlightGear est appelé SimGear. Il est utile à la fois pour l'utilisateur normal et dans les milieux universitaires et de recherche, pour le developpement et la recherche d'idées sur la simulation de vol.

La flexibité de FlightGear est illustrée par la grande quantité d'appareils, qui y sont disponibles: Nous pouvons compter plusieurs catégories, dont: gliders,Helicopters, airliners,fighter jets. Ces modèles ont été créés par des développeurs différents.

Les aéronefs de Flightgear utilisent un au moins des trois modèles de vols JSBSim, YAsim, ou UIUC depuis la version 0.9.10. Pour l'instant seulement un seul moteur de simulation est utilisé, TerraGear. Les effects météo (cf.Weather) sont très complexes et réalistes, de même que les effects visuels qui y sont liés: nuages 3D, effects lumineux, effects d'horizon, et heure de la journée.

Flight Dynamics Models, alias...FDM

Le modèle de vol Flight Dynamics Models ou (FDM) ) simule le comportement de l'avion dans une situation précise. FlightGear utilise beaucoup de scripts et de FDM codés de manière interne au programme . Tout aéronef doit être programmé pour obéir à un de ces modèles de vol. Actuellement FlightGear est le seul simulateur utilisant autant de FDMs, et dont au moins trois sont créés de manière spécifique pour le logiciel. Les plus anciennes versions utilisaient LaRCsim, FDM créé par la NASA, mais il fut remplacé par des modèles plus flexibles.

  • JSBSim - Depuis 2000, le FDM par défaut de flightgear.
  • YASim - Autre FDM utilisant une approche différente. Fait partie de la version 0.7.9 en 2002.
  • UIUC - Autre FDM inclut, developpé par le UIUC Applied Aerodynamics Group à l' Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, également partit de LaRCsim.
  • FlightGear peut aussi être configuré pour utiliser des entrées de FDM externes, comme MATLAB.
  • D'autres FDM marginaux pour un aéronef spécifique ont été écrits, comme les appareils volants "plus légers que l'air", tel le Zeppelin, ballon contenu dans la version de base de flightgear.

FlightGear dependencies

Contrairement à certains titres commerciaux, le but principal du projet est la sortie d'un code source. Pour le rendre utile, il faut le compiler sur une quelconque système d'exploitation. Les librairies utilisées par flightgear ont changées au cours du temps, et des versions. la principale est SimGear, qui est le moteur de simulation necessaire à flightgear. Dans le cas de TerraGear, il ne s'agit pas de secteur de dépendance, mais seulement d'un nom pour le programme de données de terrain dans le simulateur. OpenAL est utilisée pour le son d'entrée/sortie, dont un support pour SDL (depuis 0.9.5). PLIB est utilisé pour le support matériel (driver), anciennement utilisé par le pilote son, actuellement repris par OpenAl. OpenGL est utilisé pour ses routines graphiques intégrées, et il est bon de savoir que d'autres accélérations matérielles (directX) ne sont pas prises en charge. OpenSceneGraph est aussi intégré dans FlightGear. Enfin, Simple DirectMedia Layer est une logitèque qui est utilisée pour compiler. certains de ces secteurs de dépendances varient, la plateforme utilisée faisant la différence. Les utilisateurs de FlightGear doivent à la fois compiler le code eux-même, ou trouver un tiers pour distribuer un fichier binaire.

Hardware

Le matériel nécessaire pour faire tourner FlightGear est relativement faible, bien qu'il faut savoir que les cartes graphiques les plus compatibles sont de la série Nvidia . Les premières versions du simulateur avaient le support des cartes 3dfx, bien que la proportion de rencontrer ce genre de cartes a chutée de la même manière que la configuration matérielle moyenne s'est accrue.

Add-ons et tuning

Certains programmes sont soit intégrés dans flightgear ("dependencies"),soit font une action, une opération à travers lui. Quelque uns sont intégrés dans la distribution populaire du simulateur (pour une plateforme spécifique,quelques fois) mais créées pour le projet, quand d'autres sont étrangers à Flightgear bien que supportés par la communauté.

Un logiciel important est l'interface destinée à lancer FlightGear. A ses débuts, FlightGear ne pouvait se lancer que par l'interface DOS (command line). Cependant, the FlightGear Launch Control fut inclus dans le FGrun (FG launcher) depuis la version 0.9.3 en 2003. KFreeFlight est un "launcher/front-end" pour KDE. FGTools est une fenêtre alternative de lancement. FGKicker est une front-end basée GTK+ .

D'autres projets très utiles contiennent des éditeurs de données de terrain. Atlas est un support de cartes aéronautiques pour FlightGear; Kelpie Flight Planner est un plannificateur de vol Java pour FlightGear. FlightGear Scenery Designer est un éditeur de scènes. Le World Custom Scenery Project est un projet destiné à coordiner tous les efforts effectués sur les scènes et les données de terrain. Enfin, TaxiDraw est un éditeur de pistes et taxiway, permettant un meilleur confort visuel.

Aéronefs

1rightarrow.png See Table of models for the main article about this subject.

FlightGear commença avec un avion inclut dans le FDM LaRCsim, le Navion, qui fut remplacé par un Cessna 170 en 2000. Le développement des trois FDM, en particulier YASim, apporta son lot de nouveaux avions: Plus de 350 aéronefs et 450 livrées uniques, sont disponibles pour la version 2.0.0, alors que seulement quelques uns sont inclus dans le package de base.

Boeing 733 docked in the EHAM scenery

Scènes

1rightarrow.png See Scenery for the main article about this subject.

Le monde de FlightGears (world scenery) couvre des données d'élévation et de terrain du monde entier. Les moulins à vents, les ponts et autres objets sont présents dans la base de données (Scenery Database) . Vous pouvez téléchargez le monde entier sur le site officiel de flightgear, indiqué plus haut.

Mise en réseau et multi-écrans

Plusieurs options de réseaux permettent une communication entre flightgear et ses instances. Un serveur multijoueurs (multiplayer) fut disponible pour utiliser FlightGear sur un réseau local dans un environnement à plusieurs aéronefs. Il peut être usé pour les vols en formation, ou la simulation de l' control tower. Le Multijoueurs fut bientôt élargit pour permettre aux joueurs de voler sur Internet. D'autres fonctionalitées comme la carte Google Map permettant de connaître la position de chaque avions dans flightgear existent. Plusieurs instances de FlightGear peuvent être synchronisées pour permettre un environnement multi-moniteur. Si toutes ces instances fonctionnent aux mêmes Frames per second, il est possible d'obtenir une bonne synchronisation agréable, et réaliste.

FlightGear code vs. binaries

Les dates de la sortie du logiciel consiste à la distribution du code, et nond'un executable. Pour créer un programme efficace, il faut le compiler, ce qui requiert certaines logithèques, dont certaines sont générales, tandis que d'autres sont spécifiques au système. En revanche, puisque la tâche demande nombre de compétences informatiques pour la plupart des utilisateurs grand public, d'autres contributeurs travailleront à rendre les binaires disponibles pour une plate-forme spécifique. Les performances, dépendent de la date de la mise à jour du code. Par exemple, certains travaux plus anciens binaires marchent sur Mac OS 9, mais les nouvelles versions nécessitent certaines versions du Mac OS.

Par exemple, fin 2007, la dernière version du code était 0.9.11-pre1 (pre-release) et 0.9.10 (final). Toutefois, la date de distribution des fichiers binaires réels varient considérablement. Des exemples de binaires réels disponibles un an après la sortie de la version 0.9.10 du code:

  • Win-32 has ~138 Mb package (v0.9.10) (For Windows 98, 2000, ME, 32-bit XP)
  • Linux- pre-built packages for specific Linux distributions
    • Slackware package (v0.9.10), Fedora Core 2,3,4 packages (v0.9.10), Pardus (v0.9.10), Debian (v0.9.9)
  • Solaris packages either for it running on either SPARC or x86 processors.
    • SPARC (v0.9.8), x86 (v0.9.9)
  • Silicon Graphics IRIX
    • SGI binaries for (v0.9.9)
  • Mac OS X
    • Mac OS 10.4 (v0.9.10)
    • Mac OS 10.3 (v0.9.9)
  • FreeBSD has a package for(v0.9.10)

Applications et usages

1rightarrow.png See Professional and educational FlightGear users for the main article about this subject.

FlightGear a été utilisé dans une série de projets dans le milieu universitaire et de l'industrie (y compris la NASA) ainsi que dans des simulateurs "maison".

Reviews

1rightarrow.png See FlightGear Reviews for the main article about this subject.

liens externes

1rightarrow.png See Links for the main article about this subject.

References